Massato

22 août 2013 0

  Massato, l’homme de la situation quand tes cheveux crient au secours !   Massato…Le roi du ciseau, le prince des coupes de cheveux structurées, le génie de la créativité…Bref l’homme de la situation pour […]

Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 1609 [post_author] => 1 [post_date] => 2013-08-22 14:34:35 [post_date_gmt] => 2013-08-22 12:34:35 [post_content] =>  
Massato, l'homme de la situation quand tes cheveux crient au secours !
[caption id="attachment_447" align="aligncenter" width="274"]Un petit coup de ciseau chez Massato ? Un petit coup de ciseau chez Massato ?[/caption]  

Massato…Le roi du ciseau, le prince des coupes de cheveux structurées, le génie de la créativité…Bref l’homme de la situation pour mes cheveux raides, ternes et en bataille. Bon d’accord ça fait 1 an ½ que je ne suis plus allé chez le coiffeur, mais ce n’est pas ma faute, à chaque fois j’en ressors déçue sauf peut-être 1 fois au salon « Coiffure du Monde » à Toulon, mais faut dire aussi que j’y avais mis le prix. Sinon en général on me turlupine le cheveu, on fait un semblant de diagnostic, on me les coupe, on me les brush…bref on me fait rester parfois 1 heure voir + pour un résultat médiocre.

Alors oui, moi et les coiffeurs et coiffeuses c’est un peu comme les dentistes, on n’est pas très copains ! Pourtant je sais qu’un coup de cisaille dans ma tignasse ne me ferait pas de mal, mais comment choisir la bonne personne ? Massato Massato….l’homme de la situation…Soucis, il est à Paris, je suis dans un patelin près de la ville des pinioufs (Toulon) et puis mon modeste porte-monnaie en prendrais un coup. Arpenter la méchante ville et les méchants gens, pas trop envie.

Le moment où ça tourne au cauchemar Je me souviens de la dernière fois où j’y suis allé, je suis rentré dans le salon, j’ai pris rendez-vous pour la fin d’après-midi… Lorsque je suis arrivé à l’heure dite, malgré que le lieu soit désert, ils faisaient semblant d’être débordés ! Leur carnet de rendez-vous n’était pas plein à craquer (qu’est ce qu’ils croyaient, j’ai des yeux !!! non mais !) La coiffeuse me fit enlever ma veste, direction le shampoing 3 minutes chrono, passage à la coupe…Ouai mais là ça a duré plus de 3/4 d’heure, non pas que madame prenait soin de ma chevelure et me faisait une coupe d’enfer loin de là, elle s’était arrêter de me couper les cheveux pour discuter avec son associé d’un sujet hyper important…plus important que ma coiffure apparemment, sujet de la discussion : Quel resto serait bien pour fêter le jour de l’an ? J’hallucinais !!! Alors que moi j’attendais indéfiniment qu’elle ait fini, elle elle discutait !!! Comment voulez-vous après que je sois copine avec les coiffeurs ! C’est pas possible !!!

pitou pitou à tous ceux et celles qui m 'ont lu

  [post_title] => Massato [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => massato [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2014-07-28 14:48:32 [post_modified_gmt] => 2014-07-28 12:48:32 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://labulledesmachinschoses.fr/?p=1609 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => WP_Post Object ( [ID] => 1735 [post_author] => 1 [post_date] => 2013-08-20 20:16:38 [post_date_gmt] => 2013-08-20 18:16:38 [post_content] => images

Soucieux de finir en beauté cette bonne et belle journée à la plage pour fêter un anniversaire, nous avions décidé moi, mon fils, un copain à lui et des amis(es) en fin d'après-midi de nous rendre dans l'un des bars qui bordent la plage du Mourillon pour déguster et boire une ou deux bricoles. Pendant que les uns choisissaient ce qu'ils allaient se mettre sous la dent, moi j'optais pour un café. Nous nous sommes donc assis à la terrasse d'un bar au nom paradisiaque d'une île polynésienne en n'ayant qu'une seule chose en tête : clôturer cette journée dans une ambiance chaleureuse, festive avec pour toile de fond la plage et la mer et tant pis s'il nous restait du sable entre les orteils et du sel dans les cheveux.

Comme personne venait nous donner le carnet des boissons et des glaces, nous l'avons pris nous-même. Quelle fût pas notre stupeur en découvrant le prix : 2 euros le café !!! Oui deux euros la petite tasse à expresso... Une crêpe au nutella : 4,50 euros !!! je préfère même pas dire le prix des glaces, d'ailleurs aucun d'entre nous en avons pris. Je n'en revenais pas ! d'accord on a la mer en face nous, mais quand même ! Les minutes passent, personne ne vient prendre la commande...On est arrivé au bar à 18h15, il est déjà 18h35 et toujours personne. On interpelle alors la serveuse, qui nous dit avec un grand sourire "oui, j'arrive". Bon ok, elle nous a vu, elle sait qu'on a choisit donc maintenant manque plus qu'elle serve les gens pour enfin venir vers nous. Et bien non ! là voilà repartit à l'intérieur, l'heure tourne et il est déjà 18h45 ! Notre dernier bus est à 19h30 ; que doit-on faire ? On décide alors de l'interpeller, nous menaçons d'annuler la commande et de partir si nous ne sommes pas servi maintenant, on lui explique notre situation en disant que si on loupe le dernier bus on sera coincé dans la ville des méchants (Toulon), donc le choix est simple : soit on est servit de suite, soit on s'en va. D'accord c'est vrai, elle est seule à servir. c'est d'ailleurs la seule à se démener comme une dingue pour satisfaire le client, les autres qui sont censés faire équipe ne se foulent pas trop, en fait ils ne se foulent pas du tout !!!

La voilà qui arrive avec les boissons et les crêpes, non seulement le café n'est pas terrible ; pour le prix je m'attendais à mieux, mais en plus dans la crêpe au nutella ils ont dû confondre générosité et radinerie car la couche de nutella était tellement fine qu'on se demande s'il n'avait pas racler le fond du pot ! Je rappelle encore une fois que la crêpe coûte 4,50 euros. Il est 19h00 nous sommes obligé de partir donc en tout et pour tout, les crêpes ont été avalés et les boissons bus en 10 mn chrono !

Ce que j'en pense C'est une grosse arnaque, un vrai piège à touriste, où le rapport qualité prix n'existe pas. Si je devais donner une note sur 20 ça serait : 5/20.....et encore je suis généreuse et c'est vraiment pour la serveuse qui se démenait si je mets cette note.

Même si je n'ai pas cité le nom du bar, sachez qu'il n'y a qu'un seul avec le nom d'une île polynésienne au Mourillon.

Bon conseil avant de vous rendre quelque part : prenez des infos.

[post_title] => La plage, l'été dans le sud = Arnaques, pièges à touristes [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => plage-lete-sud-arnaques-pieges-touristes [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2016-04-20 16:25:43 [post_modified_gmt] => 2016-04-20 14:25:43 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://labulledesmachinschoses.fr/?p=1735 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) )