Un jardin potager sur mon balcon ,

Nombreux sont ceux et celles qui ont opté une vie dite « saine » en cultivant un petit potager sur leur balcon, mais le jeu en vaut-il la chandelle ?

 

Tout d’abord, nous savons tous qu’à moins de posséder une superbe terrasse suffisamment grande pour accueillir maints pots, il n’est pas facile d’arborer de grandes jardinières où pousseraient plants de tomates, salades, radis et autres fraises sur un petit balcon.
Donc soit on obtient un lopin de terre où chaque habitant de l’immeuble aura sa parcelle pour ses légumes et fruits, soit on se contente de plantes aromatiques et tomates cerises pour une mini récolte.
Pour ma part vu la superficie de mon balcon, la culture d’un potager ne s’est même pas posé, cela est tout simplement impossible d’accéder aux joies du jardinage par ce biais, c’est donc mini-récolte.
Pour l’instant je suis loin d’avoir le parfait balcon où je n’aurai qu’à tendre le bras pour cueillir deux ou trois babioles mais, j’ai commencé par un pot de menthe, je trouve qu’il n’y a rien de meilleur que d’avoir ses propres feuilles de menthe fraîche à condition évidemment de bien les rincer avant utilisation.

Donc pour part, je ne dépense pas énormément en outils. De toute manière je ne pourrais pas vu mon maigre budget.

Dans ce choix de mode de vie, les avis sont assez controversés. Certains vous diront que c’est formidable de cultiver ses propres légumes, ce dont je ne doute pas puisque avant d’habiter mon appartement j’avais une maison avec jardin et d’autres remarquent que même si leur « hobby » les détendent, ils sont loin d’être économiques puisque le matériel est cher et la récolte peu rentable. C’est sûr qu’entre faire pousser plusieurs plants de tomates dans un  jardin et se contenter que d’un seul sur son balcon, la différence de productivité est énorme !
Ensuite dans le lot, il y a ceux qui se gavent. Non pas les gens qui cultivent mais ceux qui ont compris que le nouvel « hobby » citadin est une aubaine pour se faire de l’argent, d’où la naissance de start-up verte qui vendent des kits de champignons de Paris prêt à poussé, ne coûtant pas moins de 19 euros soit plus cher que chez un simple primeur, ou bien encore, les cours de jardinage qui se multiplient à un prix souvent exorbitant.
Comme on pourra le constater, même si ce mode de vie est « sain », il peut être aussi très vite une dépense du budget familial conséquent, à faire gaffe donc de ne pas se faire avoir et bien choisir ses produits.

En cultivant ses propres produits sur son balcon, on fait le choix de mettre ou pas des insecticides, ça c’est un fait. Mais pour ce qui est de la pollution urbaine malheureusement on a pas le pouvoir de la maîtriser et du coup nos potagers sont malgré nous pollués. Donc si vous aussi vous avez envie de vivre cette expérience, n’oubliez pas de rincer au moins trois fois vos merveilles avant de les consommer 😉

Voilà, je dis à + à mon petit journal et pitou pitou à tous ceux et celles qui m’ont lu.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 1478 [post_author] => 1 [post_date] => 2014-07-20 16:35:22 [post_date_gmt] => 2014-07-20 14:35:22 [post_content] =>

Nombreux sont ceux et celles qui ont opté une vie dite "saine" en cultivant un petit potager sur leur balcon, mais le jeu en vaut-il la chandelle ?

 

Tout d'abord, nous savons tous qu'à moins de posséder une superbe terrasse suffisamment grande pour accueillir maints pots, il n'est pas facile d'arborer de grandes jardinières où pousseraient plants de tomates, salades, radis et autres fraises sur un petit balcon. Donc soit on obtient un lopin de terre où chaque habitant de l'immeuble aura sa parcelle pour ses légumes et fruits, soit on se contente de plantes aromatiques et tomates cerises pour une mini récolte. Pour ma part vu la superficie de mon balcon, la culture d'un potager ne s'est même pas posé, cela est tout simplement impossible d'accéder aux joies du jardinage par ce biais, c'est donc mini-récolte. Pour l'instant je suis loin d'avoir le parfait balcon où je n'aurai qu'à tendre le bras pour cueillir deux ou trois babioles mais, j'ai commencé par un pot de menthe, je trouve qu'il n'y a rien de meilleur que d'avoir ses propres feuilles de menthe fraîche à condition évidemment de bien les rincer avant utilisation.

Donc pour part, je ne dépense pas énormément en outils. De toute manière je ne pourrais pas vu mon maigre budget.

Dans ce choix de mode de vie, les avis sont assez controversés. Certains vous diront que c'est formidable de cultiver ses propres légumes, ce dont je ne doute pas puisque avant d'habiter mon appartement j'avais une maison avec jardin et d'autres remarquent que même si leur "hobby" les détendent, ils sont loin d'être économiques puisque le matériel est cher et la récolte peu rentable. C'est sûr qu'entre faire pousser plusieurs plants de tomates dans un  jardin et se contenter que d'un seul sur son balcon, la différence de productivité est énorme ! Ensuite dans le lot, il y a ceux qui se gavent. Non pas les gens qui cultivent mais ceux qui ont compris que le nouvel "hobby" citadin est une aubaine pour se faire de l'argent, d'où la naissance de start-up verte qui vendent des kits de champignons de Paris prêt à poussé, ne coûtant pas moins de 19 euros soit plus cher que chez un simple primeur, ou bien encore, les cours de jardinage qui se multiplient à un prix souvent exorbitant. Comme on pourra le constater, même si ce mode de vie est "sain", il peut être aussi très vite une dépense du budget familial conséquent, à faire gaffe donc de ne pas se faire avoir et bien choisir ses produits.

En cultivant ses propres produits sur son balcon, on fait le choix de mettre ou pas des insecticides, ça c'est un fait. Mais pour ce qui est de la pollution urbaine malheureusement on a pas le pouvoir de la maîtriser et du coup nos potagers sont malgré nous pollués. Donc si vous aussi vous avez envie de vivre cette expérience, n'oubliez pas de rincer au moins trois fois vos merveilles avant de les consommer ;)

Voilà, je dis à + à mon petit journal et pitou pitou à tous ceux et celles qui m'ont lu.

[post_title] => Un jardin potager sur mon balcon , [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => jardin-potager-mon-balcon [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2014-07-20 16:47:24 [post_modified_gmt] => 2014-07-20 14:47:24 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://labulledesmachinschoses.fr/?p=1478 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) )