Première journée plage parfumée d’air frais et de pluie

beach-110561_1280

 

1ère journée plage

Hier, le 20 août. Date d’anniversaire de mon fils. Pour la troisième année on décidait d’aller fêter ce jour « béni » à la plage du Mourillon et de prendre  enfin notre premier bain de l’été. La veille nous avions préparé conscieusement nos sacs, peaufinés les derniers détails et s’assurer que tout le monde avait bien retenu l’heure de notre arrivée à Toulon.

Ca y est nous sommes dans le bus, lorsque je m’aperçois que…je n’ai pas le sac qui contenait les salades, je me lève et demande au gamin qui était quelques sièges plus loin avec un copain si c’était lui qui l’avait dans son sac à dos. Réponse négative. Ca y est je commence à avoir une boule à l’estomac et les nerfs qui me montent, il me rassure en m’informant qu’il a prit assez d’argent avec lui pour palier à cet inconvénient. « Tu parles d’un inconvénient, c’est carrément un grosse boulette ». Après 1 heure de route nous voilà enfin arrivés à la gare routière. Comme prévu tout le monde est là et comme prévu mon fils descend au premier market du coin pour acheter le repas du midi. Après ces achats qui je dois dire nous  font perdre une bonne demi-heure, nous voilà enfin dans le deuxième bus qui nous amène à la plage. Ballotés à droite à gauche nous arrivons enfin à destination, direction l’anse La Source.

Mince…drapeau orange. mmm quelque chose ne va pas. La mer est calme et pourtant il y a très peu de monde dans l’eau. Même les plus jeunes n’osent pas mouiller un orteil, non décidément quelque chose ne va pas. Nous décidons alors de nous rendre au poste de secours et là écrit en gros au feutre rouge : Méduse. Mrd satanée bestioles, je hais ces bêtes visqueuses, gluantes, baveuses. Mais pourquoi sont-elle là, aujourd’hui, pourquoi ! Après plus de renseignements, on découvre que l’anse du Lido est en drapeau vert. Ouf nous nous dirigeons donc au fin fond de la plage, bon il y a quand même pas loin de 20 mn avant d’y arriver, donc si on calcule avec notre barda en plus ça nous fait environ 30 mn. Il est déjà 12h00, nous décidons alors de nous installer pour manger. 12h30 des nuages commencent à apparaître de part et d’autre, 13h00 les nuages se font de plus intense et de l’endroit à l’ombre nous décidons de nous avancer un peu plus pour capter les quelques rayons de soleil restant. Noter que nous ne sommes toujours pas en maillot, il fait frais, du vent s’est levé entre-temps. 14h30, le ciel est totalement couvert mais malgré tout les jeunes décident d’aller piquer une tête (façon de parler, car il leur  fallu pas loin de 10 mn pour se lancer) Pas si tôt dans l’eau qu’ils reviennent vite se sécher et se changer, a ben mince alors si eux même décident de mettre le change c’est qu’il ne fait pas si chaud que ça et là vlan ! de la pluie. Ben voyons tant qu’à faire ! Heureusement ce sont quelques gouttes et non pas une averse mais quand même ! Il fait très froid, nous décidons de tout remballer et de nous promener le long de la plage malgré notre barda, au moins ça nous réchauffera un peu et puis on rigole tellement bien entre copines qu’à quoi bon rentrer chez nous et puis merde à la fin, j’ai fait quand même 16 km pour venir à la plage, faut bien que j’en profite non vous ne croyez pas ? Nous nous arrangeons pour que les jeunes puissent avoir leur liberté, ça tombe bien le copain de mon fils a pris son portable, donc dès que l’on devra décoller d’ici je les appelle pour qu’ils nous rejoignent.

Nous voilà donc eux d’un côté à faire leur petite vie et nous de l’autre à raconter des trucs de filles. Nous pouvons donc nous lâcher sans retenue. Puis nous décidons d’aller se prendre un chocolat chaud. Enfin c’est l’heure de partir. Je les appelle. Ils arrivent. Nous partons pour la maison.

Arrivé chez nous, nous sommes juste frigorifiés, nous pensons à manger chaud, à nous enfiler une paire de chaussettes, échanger notre pyjama léger contre un pyjama en coton épais. Adieu ventilateur.

Aujourd’hui ? a bien c’est super chaleur, super ciel bleu et super soleil mais nous ne sommes pas à la plage.

pitou pitou

Rendez-vous sur Hellocoton !

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 1906 [post_author] => 1 [post_date] => 2014-08-21 19:14:46 [post_date_gmt] => 2014-08-21 17:14:46 [post_content] => beach-110561_1280  

1ère journée plage

Hier, le 20 août. Date d'anniversaire de mon fils. Pour la troisième année on décidait d'aller fêter ce jour "béni" à la plage du Mourillon et de prendre  enfin notre premier bain de l'été. La veille nous avions préparé conscieusement nos sacs, peaufinés les derniers détails et s'assurer que tout le monde avait bien retenu l'heure de notre arrivée à Toulon.

Ca y est nous sommes dans le bus, lorsque je m'aperçois que...je n'ai pas le sac qui contenait les salades, je me lève et demande au gamin qui était quelques sièges plus loin avec un copain si c'était lui qui l'avait dans son sac à dos. Réponse négative. Ca y est je commence à avoir une boule à l'estomac et les nerfs qui me montent, il me rassure en m'informant qu'il a prit assez d'argent avec lui pour palier à cet inconvénient. "Tu parles d'un inconvénient, c'est carrément un grosse boulette". Après 1 heure de route nous voilà enfin arrivés à la gare routière. Comme prévu tout le monde est là et comme prévu mon fils descend au premier market du coin pour acheter le repas du midi. Après ces achats qui je dois dire nous  font perdre une bonne demi-heure, nous voilà enfin dans le deuxième bus qui nous amène à la plage. Ballotés à droite à gauche nous arrivons enfin à destination, direction l'anse La Source.

Mince...drapeau orange. mmm quelque chose ne va pas. La mer est calme et pourtant il y a très peu de monde dans l'eau. Même les plus jeunes n'osent pas mouiller un orteil, non décidément quelque chose ne va pas. Nous décidons alors de nous rendre au poste de secours et là écrit en gros au feutre rouge : Méduse. Mrd satanée bestioles, je hais ces bêtes visqueuses, gluantes, baveuses. Mais pourquoi sont-elle là, aujourd'hui, pourquoi ! Après plus de renseignements, on découvre que l'anse du Lido est en drapeau vert. Ouf nous nous dirigeons donc au fin fond de la plage, bon il y a quand même pas loin de 20 mn avant d'y arriver, donc si on calcule avec notre barda en plus ça nous fait environ 30 mn. Il est déjà 12h00, nous décidons alors de nous installer pour manger. 12h30 des nuages commencent à apparaître de part et d'autre, 13h00 les nuages se font de plus intense et de l'endroit à l'ombre nous décidons de nous avancer un peu plus pour capter les quelques rayons de soleil restant. Noter que nous ne sommes toujours pas en maillot, il fait frais, du vent s'est levé entre-temps. 14h30, le ciel est totalement couvert mais malgré tout les jeunes décident d'aller piquer une tête (façon de parler, car il leur  fallu pas loin de 10 mn pour se lancer) Pas si tôt dans l'eau qu'ils reviennent vite se sécher et se changer, a ben mince alors si eux même décident de mettre le change c'est qu'il ne fait pas si chaud que ça et là vlan ! de la pluie. Ben voyons tant qu'à faire ! Heureusement ce sont quelques gouttes et non pas une averse mais quand même ! Il fait très froid, nous décidons de tout remballer et de nous promener le long de la plage malgré notre barda, au moins ça nous réchauffera un peu et puis on rigole tellement bien entre copines qu'à quoi bon rentrer chez nous et puis merde à la fin, j'ai fait quand même 16 km pour venir à la plage, faut bien que j'en profite non vous ne croyez pas ? Nous nous arrangeons pour que les jeunes puissent avoir leur liberté, ça tombe bien le copain de mon fils a pris son portable, donc dès que l'on devra décoller d'ici je les appelle pour qu'ils nous rejoignent.

Nous voilà donc eux d'un côté à faire leur petite vie et nous de l'autre à raconter des trucs de filles. Nous pouvons donc nous lâcher sans retenue. Puis nous décidons d'aller se prendre un chocolat chaud. Enfin c'est l'heure de partir. Je les appelle. Ils arrivent. Nous partons pour la maison.

Arrivé chez nous, nous sommes juste frigorifiés, nous pensons à manger chaud, à nous enfiler une paire de chaussettes, échanger notre pyjama léger contre un pyjama en coton épais. Adieu ventilateur.

Aujourd'hui ? a bien c'est super chaleur, super ciel bleu et super soleil mais nous ne sommes pas à la plage.

pitou pitou

[post_title] => Première journée plage parfumée d'air frais et de pluie [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => premiere-journee-plage-parfumee-dair-frais-pluie [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2014-08-21 19:14:46 [post_modified_gmt] => 2014-08-21 17:14:46 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://labulledesmachinschoses.fr/?p=1906 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) )