Et si j’avais provoqué la chance ?

Y croire, c’est déjà en avoir et profiter des surprises que la vie te réserve c’est attirer la baraka ! tels sont les mots que j’ai retenue du sous-titre dans le dossier psycho du magazine Femme Actuelle (septembre 2014). Et si pour une fois j’avais provoqué la chance sans le faire exprès ?

Bien décidée à redevenir celle que j’étais avant, je profitais d’un bon d’achat de Paypal d’une valeur de 10 euros pour foncer sur un tricot noir style gothique, manches trompette, rose rouge et giclée de sang qu’on aurait pu aisément comparer à de la peinture car se fondant bien dans le dessin ; j’étais au summum de mon rêve, acquérir enfin un vêtement qui me plaisait et me correspondait. Je passais donc commande et payais par paypal tout en insérant le code du bon d’achat. Le colis devait arriver sous 15 jours. Hourra !

Malheureusement ce fut hourra trop vite, 15 jours passent. Rien. Au bout de ma patience, je pris le numéro du suivi du colis et allais sur le site de la poste. Crotte, flûte, zut ! ça commence bien…Ces nazes ont confondus Belgentier et Solliès-Pont, bon d’accord on a le même code postal mais quand même ! Je rectifie en mettant mon village et accompagne cette rectification d’un commentaire assez cinglant mais juste. Pensant qu’ils auraient tenu compte du changement, je ne m’inquiétais pas et reprenais mon mal en patience sauf que…le colis n’arriva jamais.
Hier, j’apprend par mail que le vendeur me rembourse l’intégralité de ma commande, soit 25 euros (erreur dans l’adresse ou n’habite pas à cette adresse, au choix ! bien voyons pfff).

Toute la soirée, j’ai ronchonnée en me disant :  » tu n’as vraiment pas de chance »

C’est alors que je me suis souvenu d’un article concernant la chance sur Femme actuelle, je le lus consciencieusement et voici les phrases que j’ai retenue

  • Il s’agit de donner du sens à ce qui nous arrive : on transforme un événement qui nous a d’abord déstabilisé, ou qui nous a paru insignifiant, en quelque chose de signifiant. C’est une appropriation positive de son histoire.
  • La chance appartient à celui qui la repère et s’en saisit avec audace, en jouant à l’intérieur du cadre pour la réinventer et trouver du nouveau. Exemple concret avec la découverte de la pénicilline. Alexander Fleming quitte son labo en oubliant de recouvrir une boîte dans laquelle il cultivait une bactérie. Pendant la nuit, une moisissure s’y développa et tua la bactérie, le lendemain quand il revient à son labo et vit ce qui c’était produit décida par pure curiosité d’analyser la réaction chimique et eut le flair pour la transformer en antibiotique. On peut donc dire qu’il provoqua la chance.
  • Plus nous la convoquons mentalement, plus nous sommes capables de la repérer et de profiter des surprises que le hasard ne manque pas de nous proposer.

Donc je me suis dit, d’accord tu n’as pas reçu ton colis mais tu as pu récupérer ton argent donc à toi de le conserver et d’en faire bon usage 😉

Suite au prochain numéro 😉

Pitou pitou

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires sur Et si j’avais provoqué la chance ?

  1. Bonjour,
    Un message vrai sur le fait que la chance est avant tout un état d’esprit.
    En revanche, un mot en défense de la poste et du vendeur ( je travaille au 3631). Apparemment le vendeur s’est trompé dans le village, c’est bien dommage, car les centres de tri ont souvent une surcharge de travail telle qu’ils ne peuvent mener des recherches pour chaque adresse erronée ( et les sites internet en font énormément). Du coup les employés ont l’ordre de ne pas perdre leur temps et de retourner à l’expéditeur lorsqu’il y a une erreur, sauf si un complément d’information a été enregistré auprès du service client. En théorie l’ordinateur faut tout seul le lien entre le paquet et l’information dans ce cas ( grâce au numéro de suivi). Mais dans le cas des paquets arrivant depuis l’étranger, c’est à l’expéditeur de faire la démarche de contacter le service client de son pays, et le temps que l’information que transmise au centre de tri final, le paquet a bien souvent le temps d’entamer son voyage retour, qui lui ne peut jamais être interrompu. Bref, tu as eu de la chance que ton vendeur rembourse l’achat, certains ne sont pas aussi honnêtes ( surtout à l’étranger !) en espérant que ce message permette de mieux comprendre certains couacs qui arrivent aux colis et déclenchent un peu plus de compréhension/ bienveillance lorsqu’on crie sur les employés du 3631 😉
    Bises

    • salut,
      merci pour ton com. Je te rassure je ne les aies pas insultés 😉 mais je pensais qu’après avoir rectifié le nom du village le colis me reviendrait puisque comme tu le dis l’ordinateur fait le lien entre le paquet et l’information enregistré auprès du service client, apparemment ça n’a pas été le cas et c’est bien dommage car dans ce cas on se demande à quoi sert la technologie. Je tiens à préciser que le colis provenait de France (Strasbourg).
      En tout cas merci pour toutes ces précisions 😉
      pitou pitou

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*