le micro-crédit pour démarrer, ouai si on veut…

cropped-Fotor0706150042.png

Vous avez tous entendu parler du micro-crédit que certains organismes tel que l’Adie vous propose. Celui-ci, destiné aux personnes dont les banques n’ont pas voulut accepter de leur accorder un prêt bancaire se trouve être un bon moyen pour les futurs créateurs d’entreprises, sauf que desfois ça coince.

En effet pour pouvoir prétendre à ce genre de chose il faut avant tout et ce comme dans toutes les banques prouver qu’on est apte à rembourser le crédit. Ils vous demanderont donc les trois derniers relevés bancaire, si vous n’avez pas durant ces trois mois entamé votre découvert autorisé vous aurez peut-être la chance de monter votre dossier, si par contre le compte est dans le rouge – ben je ne te fais pas un dessin tu as compris ce que ça veut dire.

Donc admettons maintenant que tu as remplis toutes les conditions nécessaires pour la constitution de ton dossier, tu penses donc que c’est ok oui sauf que voilà il y a un os.

Selon les métiers ils sont frileux

On a toujours dit que les banques étaient frileuses selon le type de projets choisit, ben là c’est pareil. Si ton truc c’est d’ouvrir un snack (hallal ou pas, végétarien ou pas) situé (tant qu’à faire) dans une rue où il y a du passage ou devant un collège, tu n’auras aucun soucis pour obtenir le prêt (micro-crédit) en question tout comme pour les métiers connus comme électricien, plombier…, idem pour les métiers en vogue tel que personnel shopper, relookeuse, l’onglerie, créatrice de bijoux…
Mais par contre si ton métier sort un peu de l’ordinaire, ça va devenir chaud boulette. Exemple concret : apiculteurexemple presque concret : blogueuse.

honey-bees-7447_1280

Voyons voir pourquoi ils sont réfractaires aux métiers cités en exemple

l’apiculteur – A quel beau métier que l’apiculture, l’air frais, la récolte du miel, la passion pour ces petites bestioles font que ce contact avec la nature te permets de te ressourcer et te donne envie de transmettre ton savoir faire et proposer aux clients potentiels (autrement dit en premier la famille et les amis) ta production.
Sauf que là au niveau de la production et de la vente de miel ça coince, 1.parce-que vu la crise actuelle et au prix où coûte le miel, peu de gens en achètent et 2. il y a des saisons avec et des saisons sans, autrement dit selon les caprices météorologiques on aura une bonne récolte ou pas et qui dit mauvaise récolte dit très peu de vente (je rappelle qu’il faut rembourser le crédit)
Blogueuse (r) : Tenir un blog c’est génial et ça permet de partager sa passion (mode, beauté, technologie, tourisme…) avec tout  plein de monde mais gagner quelques sous avec c’est encore mieux.
Sauf que là aussi ça coince. Pourquoi ? et bien d’abord parce-que blogueuse comme métier ça n’existe pas et 2. parce-qu’on entend toujours parler d’un blog perso et non de blog pro donc quand il faut commencer à raconter comment ça se passe pour avoir quelques sous ça donne le style : un pas en avant et trois pas en arrière.

Le meilleur conseil que je puisse te donner pour obtenir un micro-crédit est : trouver les arguments nécessaires pour défendre ton projet, apporter des preuves que ça peut marcher et éviter les questions piège de l’organisme prêteur. Prouver par A+B que tu pourras rembourser ton crédit.

Voilà en espérant que ces quelques infos t’auront été utiles

Pitou pitou

mes sources : expérience perso
Photo libre de droit provenant du site : Pixabay

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires sur le micro-crédit pour démarrer, ouai si on veut…

  1. dans le même temps avoir un CDI c’est mieux. heureusement que mon mec en avait un sinon mon emprunt pour les rénovations de la maisons je pouvais l’oublier!

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Mon entreprise a besoin de vous - labulle desmachinschoses

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 2293 [post_author] => 1 [post_date] => 2014-09-30 17:45:07 [post_date_gmt] => 2014-09-30 15:45:07 [post_content] =>

cropped-Fotor0706150042.png

Vous avez tous entendu parler du micro-crédit que certains organismes tel que l'Adie vous propose. Celui-ci, destiné aux personnes dont les banques n'ont pas voulut accepter de leur accorder un prêt bancaire se trouve être un bon moyen pour les futurs créateurs d'entreprises, sauf que desfois ça coince.

En effet pour pouvoir prétendre à ce genre de chose il faut avant tout et ce comme dans toutes les banques prouver qu'on est apte à rembourser le crédit. Ils vous demanderont donc les trois derniers relevés bancaire, si vous n'avez pas durant ces trois mois entamé votre découvert autorisé vous aurez peut-être la chance de monter votre dossier, si par contre le compte est dans le rouge - ben je ne te fais pas un dessin tu as compris ce que ça veut dire.

Donc admettons maintenant que tu as remplis toutes les conditions nécessaires pour la constitution de ton dossier, tu penses donc que c'est ok oui sauf que voilà il y a un os.

Selon les métiers ils sont frileux

On a toujours dit que les banques étaient frileuses selon le type de projets choisit, ben là c'est pareil. Si ton truc c'est d'ouvrir un snack (hallal ou pas, végétarien ou pas) situé (tant qu'à faire) dans une rue où il y a du passage ou devant un collège, tu n'auras aucun soucis pour obtenir le prêt (micro-crédit) en question tout comme pour les métiers connus comme électricien, plombier..., idem pour les métiers en vogue tel que personnel shopper, relookeuse, l'onglerie, créatrice de bijoux... Mais par contre si ton métier sort un peu de l'ordinaire, ça va devenir chaud boulette. Exemple concret : apiculteur - exemple presque concret : blogueuse.

honey-bees-7447_1280

Voyons voir pourquoi ils sont réfractaires aux métiers cités en exemple

l'apiculteur - A quel beau métier que l'apiculture, l'air frais, la récolte du miel, la passion pour ces petites bestioles font que ce contact avec la nature te permets de te ressourcer et te donne envie de transmettre ton savoir faire et proposer aux clients potentiels (autrement dit en premier la famille et les amis) ta production. Sauf que là au niveau de la production et de la vente de miel ça coince, 1.parce-que vu la crise actuelle et au prix où coûte le miel, peu de gens en achètent et 2. il y a des saisons avec et des saisons sans, autrement dit selon les caprices météorologiques on aura une bonne récolte ou pas et qui dit mauvaise récolte dit très peu de vente (je rappelle qu'il faut rembourser le crédit) Blogueuse (r) : Tenir un blog c'est génial et ça permet de partager sa passion (mode, beauté, technologie, tourisme...) avec tout  plein de monde mais gagner quelques sous avec c'est encore mieux. Sauf que là aussi ça coince. Pourquoi ? et bien d'abord parce-que blogueuse comme métier ça n'existe pas et 2. parce-qu'on entend toujours parler d'un blog perso et non de blog pro donc quand il faut commencer à raconter comment ça se passe pour avoir quelques sous ça donne le style : un pas en avant et trois pas en arrière.

Le meilleur conseil que je puisse te donner pour obtenir un micro-crédit est : trouver les arguments nécessaires pour défendre ton projet, apporter des preuves que ça peut marcher et éviter les questions piège de l'organisme prêteur. Prouver par A+B que tu pourras rembourser ton crédit.

Voilà en espérant que ces quelques infos t'auront été utiles

Pitou pitou

mes sources : expérience perso Photo libre de droit provenant du site : Pixabay

[post_title] => le micro-crédit pour démarrer, ouai si on veut... [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => micro-credit-demarrer-ouai-on-veut [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2014-12-09 19:28:15 [post_modified_gmt] => 2014-12-09 18:28:15 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://labulledesmachinschoses.fr/?p=2293 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 4 [filter] => raw ) )