Dans mon assiette

Pas facile de faire un régime quand on est sans le sous et que le seul avantage qu’on tire de notre déplorable situation est que pour 1 euro par semaine au secours catholique, on a droit à 3à 4 produits alimentaires obligatoires: pâtes, riz, semoule, cannellonis en boîte. On ne peut pas dire donc, que le panier soit haut en couleurs, loin de là !
Alors voilà dans mon assiette à quoi se résume le contenu : les 15 premiers jours sont cadencés par des repas équilibrés avec une multitude de légumes et fruits à chaque repas, c’est normal j’ai reçu mon rsa. Puis, les factures et le loyer se paient et doucement mais sûrement mon compte se vide jusqu’à l’impossibilité d’acheter ce qui me permettra de faire des plats diététiques et bons. Alors on se rabat sur ce que nous donne le secours catholique et notre cher et tendre ex, qui par un geste de gentillesse (trop content de nous savoir dans la panade le bougre !!!) ramène de bien bonnes choses, bourrées de graisses et de sucre certes mais qui se laissent manger sans le moindre soupçon de culpabilité, puisque ne dit-on pas : – « C’est pas bien de gaspiller la nourriture, pense à tout ceux qui n’ont rien dans leur assiette »
Ah bien sûr…vu comme ça il ne serait pas de bon ton de faire la difficile, alors oui au coup de fourchette et grrr pour l’aiguille de la balance qui ne penche pas du bon côté mais qui stagne méchamment !.

Sauf que voilà la semaine dernière…. Je suis allé faire mon bilan sanguin pour la thyroïde et que chez mon médecin la nouvelle tomba nette : Madame xxx, votre thyroïde est parfaite, donc si vous ne maigrissez pas, c’est que c’est un problème alimentaire »
Gloups….j’avais envie à cet instant d’être une souris pour me faufiler dans un trou. Est-ce j’ai rougit de honte ? Je ne sais pas, je ne crois pas…Mais ce que je sais c’est qu’il m’a fallu que je prenne mon courage à deux mains pour lui expliquer l’anarchie de mes repas.
Il ne lui a pas fallut longtemps pour comprendre ma situation, et m’a donné une bonne alternative aux produits frais : les boîtes de conserves et les légumes et fruits surgelés.
Deuxième chose : plutôt que de manger tous les jours des légumes et fruits, il faut alterner. Au moins je les mangerai pendant 1 mois et non uniquement pendant 15 jours.

J’ai appris donc que non seulement les légumes en conserve gardaient toutes leurs vitamines contrairement à ce que l’on pourrait croire mais qu’en plus c’était beaucoup plus économique, idem pour les produits surgelés.
Donc à quoi bon se ruiner si on peut trouver l’équivalent.
Ni une ni deux, le lendemain je faisais le plein de boîte de conserves.

Les bons points :

1.Je n’ai donc plus trop l’inquiétude de savoir si mon assiette aura les couleurs de l’été pendant tout le long du mois d’août ou non

2. Si je peux trouver l’équilibre alimentaire en substituant les légumes frais par des légumes en conseve et en surgelé parce que économiquement parlant ça vaut le coup, alors oui je le fais.

3. Si je trouve la preuve de l’efficacité pour un régime alimentaire alors oui je suis pour l’alliance produits frais (poivron, tomate, courgette) et conserves (petit pois carottes, haricots beurre, haricots verts…)

Pour l’instant je n’ai pas encore les pouvoirs pour savoir si dans 1 mois, j’aurai un peu perdu. Ca sera donc une forme d’expérience que je renouvellerai si elle a été positive.

à + petit journal et pitou pitou à tous ceux et celles qui m’ont lu

Rendez-vous sur Hellocoton !

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 1528 [post_author] => 1 [post_date] => 2014-07-23 14:38:33 [post_date_gmt] => 2014-07-23 12:38:33 [post_content] =>

Pas facile de faire un régime quand on est sans le sous et que le seul avantage qu’on tire de notre déplorable situation est que pour 1 euro par semaine au secours catholique, on a droit à 3à 4 produits alimentaires obligatoires: pâtes, riz, semoule, cannellonis en boîte. On ne peut pas dire donc, que le panier soit haut en couleurs, loin de là ! Alors voilà dans mon assiette à quoi se résume le contenu : les 15 premiers jours sont cadencés par des repas équilibrés avec une multitude de légumes et fruits à chaque repas, c’est normal j’ai reçu mon rsa. Puis, les factures et le loyer se paient et doucement mais sûrement mon compte se vide jusqu’à l’impossibilité d’acheter ce qui me permettra de faire des plats diététiques et bons. Alors on se rabat sur ce que nous donne le secours catholique et notre cher et tendre ex, qui par un geste de gentillesse (trop content de nous savoir dans la panade le bougre !!!) ramène de bien bonnes choses, bourrées de graisses et de sucre certes mais qui se laissent manger sans le moindre soupçon de culpabilité, puisque ne dit-on pas : - « C’est pas bien de gaspiller la nourriture, pense à tout ceux qui n’ont rien dans leur assiette » Ah bien sûr…vu comme ça il ne serait pas de bon ton de faire la difficile, alors oui au coup de fourchette et grrr pour l’aiguille de la balance qui ne penche pas du bon côté mais qui stagne méchamment !.

Sauf que voilà la semaine dernière…. Je suis allé faire mon bilan sanguin pour la thyroïde et que chez mon médecin la nouvelle tomba nette : Madame xxx, votre thyroïde est parfaite, donc si vous ne maigrissez pas, c’est que c’est un problème alimentaire » Gloups….j’avais envie à cet instant d’être une souris pour me faufiler dans un trou. Est-ce j’ai rougit de honte ? Je ne sais pas, je ne crois pas…Mais ce que je sais c’est qu’il m’a fallu que je prenne mon courage à deux mains pour lui expliquer l’anarchie de mes repas. Il ne lui a pas fallut longtemps pour comprendre ma situation, et m’a donné une bonne alternative aux produits frais : les boîtes de conserves et les légumes et fruits surgelés. Deuxième chose : plutôt que de manger tous les jours des légumes et fruits, il faut alterner. Au moins je les mangerai pendant 1 mois et non uniquement pendant 15 jours.

J’ai appris donc que non seulement les légumes en conserve gardaient toutes leurs vitamines contrairement à ce que l’on pourrait croire mais qu’en plus c’était beaucoup plus économique, idem pour les produits surgelés. Donc à quoi bon se ruiner si on peut trouver l’équivalent. Ni une ni deux, le lendemain je faisais le plein de boîte de conserves.

Les bons points :

1.Je n’ai donc plus trop l’inquiétude de savoir si mon assiette aura les couleurs de l’été pendant tout le long du mois d’août ou non

2. Si je peux trouver l’équilibre alimentaire en substituant les légumes frais par des légumes en conseve et en surgelé parce que économiquement parlant ça vaut le coup, alors oui je le fais.

3. Si je trouve la preuve de l’efficacité pour un régime alimentaire alors oui je suis pour l’alliance produits frais (poivron, tomate, courgette) et conserves (petit pois carottes, haricots beurre, haricots verts…)

Pour l'instant je n'ai pas encore les pouvoirs pour savoir si dans 1 mois, j'aurai un peu perdu. Ca sera donc une forme d'expérience que je renouvellerai si elle a été positive.

à + petit journal et pitou pitou à tous ceux et celles qui m'ont lu

[post_title] => Dans mon assiette [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => mon-assiette [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2014-07-23 15:43:09 [post_modified_gmt] => 2014-07-23 13:43:09 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://labulledesmachinschoses.fr/?p=1528 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) )