L'humeur du moment

Ruinée mais avec le moral !

Toujours ridée et ruinée mais avec des kilos en moins ! Le moral remonte

Voilà maintenant un peu plus de 15 jours que j’ai repris une de mes activités professionnelles – enquêtrice de terrain –
Tu ne peux pas savoir à quel point cher lecteur et chère lectrice ça fait du bien de reprendre le travail, de bouger et surtout de faire rentrer des pépettes !

Peser le pour et le contre

Ruinée je le suis toujours, comme je le disais dans l’article précédent, trouver une jolie petite somme sur son compte en banque va prendre énormément de temps et ne sera pas de tout repos. Il me faudra travailler, travailler et encore travailler et surtout réfléchir à 2 fois avant de prendre un hébergement d’1 nuit – « Est ce que ça en vaut la peine, est ce que ça ne le vaut pas » – Imagine 2 secondes, une mission à 20 € et un hébergement d’1 nuit à 70 € – je serais perdante. Autre cas : Est ce vraiment raisonnable d’accepter une mission pas très loin de chez soi mais avec des changements de bus et des horaires peu encourageant (le premier bus a du retard et tu loupes la correspondance, celui qui te ramène chez toi ! pas fameux hein !)

Peser le pour et le contre

Le bon teaming

Trouver le bon teaming surtout quand il fait chaud est assez folklorique aussi 😂 meilleur moment de la journée : « tôt le matin » – inconvénient : tous les magasins sont fermés.
Obligé d’attendre l’ouverture en milieu et fin de matinée pour certains . La suite tu la connais, garder son masque toute l’après-midi par 32°C au soleil sans boire une seule goutte d’eau est quasiment impossible. Tu dois faire vite un choix, soit tu ne travailles pendant 3h00 et tu rentres chez toi le midi, soit c’est la déshydratation. Donc au prix des missions, mieux vaut rentrer chez soi.
Sauf évidemment si ce sont des missions qui ne nécessitent pas de rentrer dans un commerce, dans ce cas tu peux partir au lever du soleil si ça te chantes 😀

Ca y est, je fond enfin !

Ca y est ! je reviens sur le chiffre tant attendu : 8
86 kilos
Ca fait du bien de savoir que la marche de ces 15 premiers jours de travail m’ont été bénéfique. 10, 11, 12 et dernièrement 14 km dans les jambes ça a du bon. Bon ceci dit, je ne rentre toujours pas dans du 46…Mais qu’importe ! le moral revient et je me dis que tout n’est pas perdu.

Je fond, le moral refait surface

Juillet, mois de l’espérance ?

J’ose croire que le mois de Juillet deviendra le mois où quelques espoirs seront permis.
En menant ma barque d’une main de maître, je ne devrais pas trop mal m’en sortir.
Mon meilleur espoir, qu’on m’appelle pour mettre en valeur un village et tant pis s’il fait chaud !

Voilà cher lecteur et chère lectrice, tu vois que tout reviens, tout se remet doucement en place. Sur ce je te laisse et te dis à bientôt.

Pitou Pitou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.