La santé d'abord,  mes petits bobos

Vaincre ma peur une deuxième fois

4 ans pour vaincre ma peur, 2 mois pour la retrouver encore plus grande

Il y a 4 ans de ça, je vivais avec la peur constante de tomber malade pendant un voyage, d’être agressée, d’être prise au piège par une tempête. Bref un vrais handicap.

La perte de confiance en moi y était pour beaucoup. Je n’osais plus rien faire, plus rien dire. Alors évidemment partir sur les routes était impensable – comment moi, qui avait une peur terrible j’aurai pu prendre mon sac à dos et partir seule.

Commença alors un vrais combat. Des défis, des tonnes de livres sur le développement personnel, de l’art thérapie, des randonnées, la piscine et enfin la réussite du deuil pour le décès de mon père. L’envie aussi de retrouver une vraie forme physique après l’apparition de la thyroïde ont fait que durant ces 4 ans je me suis battu pour surmonter tous les problèmes, les longues marches dans la campagne me permettaient de méditer et de trouver des réponses à mes questions. Le peu d’argent qui rentrait me permettait de constituer une cagnotte, je savais que le moment de faire mes preuves approchait. Financièrement je voulais être prête.

4 ans à vaincre mes peurs

Découverte du Airbnb

Il y a alors 2 ans, premier essai. Je découvre le Airbnb et son fonctionnement (grâce à une youtubeuse). Le concept me plaît bien et je suis plutôt confiante vis à vis du site, d’abord parce que j’en entend beaucoup de bien et ensuite parce que les propriétaires des logements sont notés avec des étoiles (au moins on sait à quoi s’en tenir). Puis les prix sont abordables. Je décide donc pour ce premier essai de partir à Antibes-Juan les Pins, la studette que je loue pour quelques jours n’est pas cher et est super sympa, cerise sur le gâteau, elle est proche de tout.

Premier essai concluant, je suis totalement conquise. Je suis rassurée à l’idée de faire des économies sur le logement – jusqu’à présent je ne connaissais que les hôtels. Donc là oui je suis contente de connaître cette nouvelle façon d’hébergement.

Peu à peu je reprend confiance en moi, des projets pleins la tête

Voilà que progressivement les peurs s’estompent, la confiance en moi revient. A nouveau je fais des projets, certains seront dévoiler, d’autres pas (et heureusement, vu la crise sanitaire actuelle et mes finances !). J’attend de faire mes preuves. L’envie de suivre la tournée de Kendji Girac m’émoustille, retrouver un sac à dos sur mes épaules aussi. J’ai assez d’argent.

Une oliveraie dans la Vallée du Gapeau
Une oliveraie dans la Vallée du Gapeau

Achats pour une grande aventure

Il suffit juste maintenant que je m’exerce pour acquérir de l’expérience afin de vaincre une bonne fois pour toute cette peur. Je commence donc par mon département et pars à la découverte de la Vallée du Gapeau (Belgentier, un village dans son écrin de verdure) . Puis je me décide enfin, je passe le cap et j’achète un sac à dos adapté à de longs voyages, tout le nécessaire pour une bonne organisation, un ordi portable (oui je rêvais d’être digital nomade) et un appareil photo hybride, un vrais cette fois-ci pas un joujou.

1 mois et demi sur les routes, je reviens changée

C’est alors que je prend la route pour 1 mois et demi pour le tour de la région PACA (nouvellement Région Sud) où je passe de très bons moments et en conserve de très bons souvenirs (malgré ma mésaventure à Dignes-les Bains). Cette expérience me rend plus forte, je reviens changée, j’ai enfin retrouvé confiance en moi et suis prête à repartir sur les routes.

Je suis lancée ! et je réussis à vaincre ma peur

Plus rien ne me retiens, cette soif de liberté et de découverte m’emmèneront à Paris, Toulouse, la Belgique et 3 semaines au Maroc !!! ça y est la machine est lancée –
Le Maroc c’est la consécration , je peux dire que grâce à ce pays, aux gens qui nous ont accueillit, je me suis sentit en sécurité. JE N’AVAIS PLUS PEUR ! J’avais enfin réussis à vaincre cette peur. Heureuse et fière de moi, j’avais déjà 2 autres pays en tête et un immense projet (pris en décision après avoir consulté mon médecin évidemment et avoir obtenu son feu vert)

RABAT

Mars 2020…tout s’effondre

27 mars, jour de mon anniversaire je devais m’envoler pour la Pologne – sauf que ça ne s’est pas passé tout à fait comme ça…
Le 18 mars, le gouvernement décide que la France serait confiné. En cause, le Covid 19. Une saleté de virus qui se transmet à la vitesse de la lumière et qui foudroie bon nombre de personnes, une genre de pneumonie puissance 1000. Les hôpitaux sont surchargés, il manque des lits en réanimation, des gens meurent, beaucoup de gens et ceux qui s’en sortiront garderont des lésions pulmonaires à vie. On est alors en pleine crise sanitaire. Aucun médicament officiel, aucun vaccin. Le monde entier est désemparé et impuissant face à cet ennemi invisible.

Notre vie quotidienne est alors complètement bouleversée, on porte un masque, on doit se laver régulièrement les mains, on doit aussi désinfecter nos courses avant de les mettre au frigo, plus d’embrassade ni de serrage de main, distension sociale d’1 mètre obligatoire, on enlève nos chaussures à l’entrée, on se lave passé le pas de la porte, le logement est désinfecté à l’eau de javel…bref autant de choses qui font devenir paranoïaque. On ferme les frontières .

J’ai de nouveau peur, peur d’avoir ce p’tain de virus. Je me pose plein de questions, et si je l’ai , est ce qu’il y aura des conséquences avec ma maladie. Est ce que ça pourrait me déclencher des crises ? Pour l’instant il n’en ont pas parlé, j’oserai dire alors qu’il n’y a pas de danger. Mais on nous cache tellement de trucs…

Mon défis du 3 juin, où j ‘en suis en juillet ?

Le 3 juin je me lançais un défis, celui d’aller faire les courses dans un supermarché. Premier grand pas depuis le déconfinement, jusqu’à présent j’me contentais d’aller faire une balade en campagne. C’était dur, très dur, mon coeur battait à 100 à l’heure mais j’y suis arrivé ! j’ai relevé mon défis. Aujourd’hui nous sommes en juillet, il m’est encore difficile de ne plus avoir peur. Il me faudra encore beaucoup de temps pour vaincre une nouvelle fois cette peur.

A bientôt pour un nouvel article et pitou pitou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.