Vincent Van Gogh et Arles

Vincent Van Gogh, l’homme à l’oreille coupé, un des génies de la peinture

(info essentielle pour visiter les endroits où il peignait ses toiles)

C’est le 20 février 1888 que Vincent Van Gogh s’installe dans la vieille ville de Arles, plus principalement à l’hôtel-restaurant Carrel, au 30 rue de la Cavalerie. A l’époque c’était un quartier dit « chaud » puisque principalement constitué de maisons closes. Il loue également une partie de la maison jaune pour en faire son atelier, quelques jours après il s’installe au café de la gare sur la place Lamartine. C’est le  17 septembre qu’il s’installe définitivement dans la « fameuse maison jaune », malheureusement celle-ci n’existe plus car détruite lors d’un bombardement en 1944.

jardin de l’hôpital où séjourna Vincent Van Gogh

Malgré qu’il soit arrivé avec un temps de neige, ce qui est plutôt rare dans ce coin de France, une nouvelle page se tourne puisque ses peintures sont plus lumineuses et colorées. C’est en février 1888 qu’il commence sa production arlésienne. Parcourant à pied la région avec son chevalet sur le dos, il peint des paysages, des scènes de moisson ou bien encore des portraits.

En juin 1888, il reçoit un billet 100 francs de son frère Théo, ainsi ni une ni deux, il prend son paquetage et se rend aux Saintes Marie de la mer en diligence pour y séjourner pendant 5 jours, c’est là qu’il peignit la barque Amitié et le village regroupé autour de l’église fortifié.

Son rêve, une communauté d’artistes unissant leur expérience et leurs recherches. Mais seul Paul Gauguin répondra présent, c’est ainsi qu’en octobre 1888, ils commencent à travailler ensemble. Malheureusement les deux hommes s’entendent mal et les tensions se font de plus en plus présentes

C’est alors que l’inévitable arriva, à la suite d’une dispute plus violente que d’habitude, Van Gogh est retrouvé dans son lit avec l’oreille coupé. Le lendemain il sera admis à l’hôpital et soigné par le docteur Rey

Van Gogh déjà peu apprécié des arlésiens sera désigné comme un homme dangereux pour la sécurité publique, il sera alors interné à Saint Rémy de Provence dans un hôtel pour aliéné pendant un moment avant de retourner à Arles.

Voilà cher lecteur et chère lectrice, en espérant que tu en as un peu plus appris sur Vincent  Van Gogh sur son passage à Arles, je te laisse pour un nouvel article

A bientôt et pilou pilou

Rendez-vous sur Hellocoton !

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.